DBO Avocats

La prestation partagée d’éducation de l’enfant : vers un rétablissement du libre choix des familles ?

27 mars 2020

A la naissance d’un enfant, ou à l’occasion d’une adoption, les parents peuvent faire le choix d’arrêter de travailler ou de diminuer leur activité professionnelle pour s’occuper de leur enfant. Dans ce cas, un salarié peut bénéficier (sous certaines conditions) d’un congé parental d’éducation dont la durée varie en fonction du nombre d’enfants nés ou adoptés simultanément.

Lors de ce congé parental d’éducation, le parent peut bénéficier d’une aide financière de la Caisse d’allocations familiales pour compenser en partie sa diminution de revenus.

Le 1erjanvier 2015, cette aide appelée « complément de libre choix d’activité » a été remplacée par « la prestation partagée d’éducation de l’enfant ».

Des députés ont déposé le 24 mars 2020 une proposition de loi (n°2767) visant à rétablir le libre choix des familles dans le cadre de la prestation partagée d’éducation de l’enfant.

Pour accéder à l’article en intégralité

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de confidentialité pour plus de détails.